RÉDUIRE SES DÉCHETS

Moins jeter, c’est possible ! Mettre aux ordures ménagères les épluchures, restes de repas, papiers et cartons n’est que pur gaspillage. Ce sont des ressources réexploitables.  Au-delà du recyclage et du tri sélectif, qui ont leurs limites, des gestes de bon sens donnent des résultats. En réduisant ses déchets à la source, on peut faire diminuer sa poubelle de moitié.

PROSCRIRE LES PRODUITS JETABLES

Ils représentent environ 8 % des déchets par habitant et par an, soit plus de 30 kilos. Bannissez lingettes, vaisselle à jeter, appareil photo à usage unique… Y compris les produits dits « biodégradables », qui en réalité n’en sont pas, comme par exemple le tube de papier toilette Aquatube.

LIMITER LES EMBALLAGES

Évitez au maximum les emballages et suremballages. Privilégiez les recharges ou des produits faits maison. Pensez également aux produits vendus en en vrac. Sauf exception, préférez l’eau du robinet à l’eau en bouteille.

OPTER POUR DES PRODUITS RÉUTILISABLES

Investissez dans des produits qui durent plus longtemps. Privilégiez ce qui est réutilisable. Acheter des piles rechargeables (ou accus) permet de limiter de manière drastique ses déchets. Remplacez de l’essuie-tout par des torchons, des filtres à café en papier par un filtre lavable, du papier aluminium par des récipients en plastique, un stylo jetable par un stylo rechargeable…

RÉDUIRE SA CONSOMMATION DE PAPIER

Diminuez l’impression des courriels ou les sorties papier des documents. Bon nombre d’entre eux sont consultables à l’écran et archivables numériquement. Privilégiez les services en ligne : facturation de l’eau, de l’électricité, du téléphone, du FAI ; déclaration de revenus, suivi des remboursements de Sécurité sociale… Enfin, apposez un « stop pub » sur votre boîte aux lettres.

MIEUX TRIER

Plus d’un tiers des produits vendus par les industriels en France n’est pas recyclable. Le logo Triman, entré en vigueur le 1er janvier 2015, est un repère pour savoir ce qui peut être recyclé. Malheureusement celui-ci n’est pas apposé directement sur les produits. Il faut se rendre sur le site de chaque fabricant pour le trouver. En revanche, ne vous laissez pas berner par le point vert d’Éco-Emballages. Les papiers ou cartons salis ne doivent pas être mis au tri. Même chose pour les sacs, films ou barquettes en plastique ; ainsi que la vaisselle en verre et les miroirs. Pensez à enlever bouchons, capsules et couvercles pour les contenants en verre.

 

COMPOSTER LES DÉCHETS DE CUISINE

Les déchets de cuisine représentent en moyenne 45 kg/hab. et par an. Si vous avez un jardin, pratiquez le compostage individuel. Ce seul geste permettrait de réduire les déchets ménagers de 30 à 40 % par an et par personne. Si vous n’avez pas de jardin, renseignez-vous auprès de votre commune pour savoir si vous disposez d’un compostage collectif près de chez vous.

 

RÉUTILISER LES DÉCHETS DU JARDIN

Pensez à recycler tontes de pelouse, feuilles mortes et tailles de végétaux. Les déchets verts représentent en moyenne 160 kg par personne et par an. Le paillage et le compostage permettent de les réutiliser sur place.

 

BIEN GÉRER LES DÉCHETS À RISQUE

Médicaments, piles, petits équipements électriques et électroniques, pots de peinture, solvants, vieux clichés de radio, ampoules… Certains types de déchets ne doivent absolument pas être jetés dans les ordures ménagères car ils nécessitent un traitement spécial en fin de vie. Ils doivent donc être retournés selon les cas en magasin, déchètterie ou pharmacie.

RÉPARER

Pour faire réparer du matériel, vous pouvez consulter l’annuaire du réemploi des Amis de la terre (www.produitspourlavie.org).

DONNER

Meubles, vêtements qui ne servent plus… Plutôt que de les jeter, pensez à leur donner une deuxième vie. Les conteneurs de collecte pour textiles récupèrent les vêtements propres, le linge de maison, mais aussi la petite maroquinerie et les chaussures portables. La communauté de communes a passé un contrat avec Le Relais, filiale d’Emmaüs.

 

Pour aller plus loin : 

– Consulter la plaquette ADEME « Réduire ses déchets et bien les jeter« .

– Consulter le site Antigaspi.

– Consulter le site Ecotidiens21 ( actions locales de prévention déchets).

 

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. Pour s'opposer à ce dépôt vous pouvez cliquer ici.    X